mardi 20 janvier 2009

DÉSINFORMATIONS

בס''ד
VOUS AVEZ DIT INFORMATIONS ?

SI L'ORIGINE EST MÉDIATIQUE ALORS DITES PLUTÔT DÉSINFORMATIONS !

VOILÀ OÙ CONDUIT LE MANQUE DE PROBITÉ ET DE PROFESSIONNALISME !

QUEL PARLEMENTAIRE AURA LE COURAGE ET LA COMPÉTENCE DE FAIRE PROMULGUER LES LOIS À L'INDISPENSABLE ENCADREMENT DU SECTEUR ÉCONOMIQUE DE LA DIFFUSION DE L'INFORMATION ?

AUCUNE LOI N'ENCADRE LE MÉTIER DE JOURNALISTE NI NE FIXE DE LIMITES AUX LIBERTÉS DONT LES MÉDIAS JOUISSENT AU NOM DE LA LIBERTÉ D'EXPRESSION ET DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE

Définitions :
INFORMER : du latin informare, donner une forme.
Informer signifie donner une forme (donc déformer)…

INFORMATION : renseignement, nouvelle, donnés par un journal, la radio, la télévision, un site internet.

JOURNAL: écrit où l'on relate des faits.
Nous parlons donc de relater, de rapporter et non de déformer ou d'interpréter.

NE PAS CONFONDRE

INFORMER ET S'EXPRIMER

RENDRE COMPTE ET RÉGLER SES COMPTES

La liberté serait une absence totale de limites ou de contraintes ! …

N'est-ce pas là pour le moins excessif quand on parle de LIBERTÉ DE LA PRESSE ?

Cette liberté devrait avoir au moins deux limites, le respect d'autrui et le respect des lois !

Or répétons le, AUCUNE LOI N'ENCADRE LE MÉTIER DE JOURNALISTE NI NE FIXE DE LIMITES AUX LIBERTÉS DONT LES MÉDIAS JOUISSENT au nom de la liberté d'expression.

Quant au respect d'autrui, c'est une notion qui ne signifie plus grand-chose à notre époque.

Lorsqu'il y a quelques années nous parlions de "contre-pouvoir" pour parler du métier de journaliste, depuis une quarantaine d'années, la mutation des médias a transformé ce terme devenu désuet en un terme que le consommateur lucide utilise désormais couramment : "LE POUVOIR DES MÉDIAS".

POUVOIR dont nombre de médias usent et abusent sans discernement, sans scrupules ni pudeur.

Les enjeux économiques ne doivent plus passer avant tout.

Le chiffre d'affaires annuel (direct et indirect) des médias atteint des sommes vertigineuses de plusieurs centaines de milliards d'euros ! ….

Sur des critères personnels, le journaliste de notre époque présente SA VERSION de l'information et non plus l'information.

Cette partialité des journalistes, exerce une influence totalement déplacée et démesurée sur les populations, de ce fait trop souvent ignorantes des réalités.

Depuis trop longtemps quantité de médias uniquement mercantiles, répondent aux attentes de minorités (publics voyeuristes assoiffés de sensationnel et de sensations fortes, extrémistes de tous poils etc …) en diffusant des reportages, des articles, saupoudrés abondamment de violence, de sordide plus ou moins avérés.

Les victimes des dérives de ce journalisme dont la fiabilité est plus que douteuse ne se comptent plus !

Attiser les animosités, "jeter de l'huile sur le feu", entretenir et développer la haine, humilier, provoquer des conflits ou les faire durer, faire la promotion de ce que la nature humaine a de plus mauvais, mettre en exergue la délinquance, ternir des réputations, briser des carrières, voilà quelques domaines ou les médias se complaisent à exceller.

Trop de journalistes utilisent les médias comme tribunes personnelles et politiques sans considération pour le lecteur, l'auditeur ou le téléspectateur.

"La charte des devoirs professionnels des journalistes français" (élaborée en 1918, révisée en 1938 et en 1971 !) édicte pourtant.

"Un journaliste digne de ce nom…
- ne confond pas son rôle avec celui du policier.
- ne doit jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste… (Munich, 1971)".

Les organes de presse des partis politiques, eux au moins ne prennent pas en traître lorsqu'ils désinforment les lecteurs conscients de l'orientation idéologique du support médiatique qu'ils achètent ! …

Quant aux médias généralistes qui diffusent ou publient des informations partisanes, teintées de propagande, "interprétées", déformées, tronquées, présentées de manière "personnalisée" au public ou aux lecteurs simplement en quête de vérité et d'informations, ils commettent une faute impardonnable et répréhensible, un abus de pouvoir.

La diffusion ou la publication d'interviews permettant à certains de délivrer des messages de haine ou de "présenter" de façon ambiguë des événements afin de provoquer l'hostilité, engagent la responsabilité des médias ; leur complaisance et leur complicité les discréditent.

Lorsqu'un média diffuse, avec ou sans commentaire, des propos pouvant constituer une incitation ou un appel indirect à des violences, ou de propos pouvant déclencher des violences, il engage directement sa responsabilité pénale dans les conséquences de ce qu'il a diffusé.

Les victimes de ces comportements inadmissibles devraient disposer de pouvoirs aux fins d'indemnisations et de condamnations des médias coupables. Cela ferait réfléchir à deux fois certains médias peux scrupuleux.

Ces comportements sont quasi quotidiens sur de nombreux médias….

L'usage de la liberté d'expression par les médias n'est certes pas aussi simple qu'il n'y paraît. C'est la raison pour laquelle le "bon sens", l'éthique et la déontologie ne suffisent plus à régenter, à réguler les médias à notre époque, ni leur bon fonctionnement.

Le journaliste n'a pas pour vocation de juger, mais d'informer, de rapporter des événements, et j'ajouterais ne les rapporter que s'ils ne risquent pas de créer, de constituer un danger pour qui que ce soit.

Nous voyons dans nombre de situations la censure s'exercer : lors de conflits militaires ou les propos inconsidérés (ou non…) d'un journaliste peuvent constituer un précieux renseignement pour l'ennemi et coûter de nombreuses vies voir plus… Dans certaines enquêtes criminelles où là encore l'usage "débridé" de la liberté d'expression peut très mal tourner.

TOUTE VÉRITÉ N'EST PAS TOUJOURS BONNE A DIRE

L'encadrement de ce secteur de l'économie par le législateur, loin d'écorner la sacro-sainte liberté de la presse assainirait le secteur de la diffusion de l'information.

Il faut donner aux personnes physiques comme aux personnes morales des moyens plus efficaces pour défendre leurs libertés et leurs intérêts face à ceux dont la profession est d'informer.

Nous savons de façon certaine que la diffusion sur les différents médias des "exploits" des vandales incendiaires de voitures ne fait que propager ce fléau.

Nous savons que les extrémistes se servent notamment des médias pour propager leurs dogmes agressifs et criminels.

Sans accuser le monde des médias d'être responsable de tous les maux, force est de constater qu'il permet la diffusion du meilleur et du pire.

Alors pourquoi ne pas essayer de "limiter la casse" dans notre société ou le pire prend trop souvent le pas sur le meilleur.

Au 21 ème siècle, nos sociétés ont un besoin essentiel de moyens fiables de diffusion de l'information, de la culture, de la science, des technologies appelées à améliorer les conditions de vie dans le monde, mais aussi de moyens pour participer à la défense de la démocratie et de la liberté, à la lutte contre le totalitarisme, contre l'obscurantisme.

Le journaliste est et sera toujours confronté à de très sérieux dilemmes, il devra relever des défis, résister à la tentation de la facilité, faire preuve d'intégrité, de responsabilité, d'honnêteté, de neutralité, de professionnalisme, bref approcher la perfection !

Ce qui sous-entend que cette profession n'est pas accessible à tous et à toutes.

Un journaliste n'a pas moins de responsabilités qu'un médecin, qu'un avocat, qu'un expert comptable… Et pourtant, dans l'état actuel, chacun à le pouvoir de publier ou d'être publié s'il en a les moyens financiers.

La presse, la radio, la télévision, les moyens de communication électroniques (internet) donnent l'image d'une jungle où chacun agit à sa guise, sans considération pour le citoyen dans l'incapacité de distinguer le vrai du faux faute de moyens véritables.

Édicter des lois, des règlements, fixant les limites, les responsabilités, la déontologie, les dispositions coercitives, destinés à encadrer tous les moyens médiatiques est devenu une urgence, une nécessité.

La nature humaine est ainsi faite que le vieil adage "la peur du gendarme est le début de la sagesse" est encore et sera toujours d'actualité.

Qu'on cesse de galvauder les revendications à la liberté d'expression, à la liberté de la presse, aux libertés individuelles, aux droits de l'homme ; ces sujets sont trop importants pour qu'en Occident aucun peuple, aucun gouvernement ne pense à y renoncer.

Les gouvernements doivent sans tarder coordonner leur action pour rendre à cette profession son niveau de fiabilité.

Il faut mettre un terme aux dérives et à l'utilisation des médias pour les propagandes criminelles, la promotion de dogmes générant des violences, la propagation de fausses informations, la présentation partiale d'événements tragiques.

Il faut avoir le courage et la responsabilité de ne pas diffuser ou publier les événements risquant de provoquer des violences et de faire des victimes innocentes.

Mosche Ashkelon
Janvier 2009
 
Texte copyright Mosche Ashkelon
Reproduction autorisée avec citation expresse de la source et du lien du Blog http://mosche-d-ashkelon.blogspot.co.il/

EMAIL ADRESSÉ À NICOLAS SARKOSY PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Ashkelon samedi soir 27 décembre 2008

בס''ד
Monsieur le Président,

Je réclame Justice pour mon Peuple !

Justice pour mon Pays !

Justice pour ma famille !

Israël, mon Pays, a évacué les territoires de la bande de Gaza en geste de bonne volonté et de paix il y a maintenant plus de trois ans.

Cette évacuation a brisé la vie de milliers d'Israéliens qui vivaient et travaillaient sur une zone de vie prospère qui n'était que du sable stérile lorsqu'ils y sont arrivés et qu'ils avaient transformé et fertilisé.

Qu'ont fait les populations arabes de gaza de ce petit paradis évacué par les Juifs Israéliens ?

Depuis cette évacuation, les villes et les villages limitrophes de la bande de gaza sont quotidiennement la cible de tirs des habitants de Gaza (généralement depuis les zones que nos concitoyens ont évacués) !

Tirs de missiles "kassam", Grad, tirs de mortiers, tirs de snipers sur nos compatriotes…

Mes concitoyens, ma famille et moi-même sommes choqués par les déclarations que vous avez faites aujourd'hui ; comment pouvez-vous qualifier les attaques ciblées de l'aviation Israélienne "d'utilisation disproportionnée de la force" alors que depuis des années les habitants de Gaza tentent jour après jour de massacrer nos populations, alors que nos forces de défense ont adressé de multiples mises en garde, après un cessez-le-feu au cours duquel les habitants de Gaza ont tiré plus de 300 engins explosifs contre nos Populations ?

Comment pouvez-vous demander à notre armée de défense de renoncer à sa mission et d'abandonner la Population Israélienne qui tente de survivre aux tentatives meurtrières quotidiennes des habitants de Gaza ?

Nous fournissons aux populations de Gaza de l'électricité en reconnaissance de quoi ils bombardent notre centrale électrique !

Quant au blocus Israélien, là aussi, malgré les tirs quotidiens sur nos populations mon Pays laisse entrer régulièrement les convois et les gazaouis ne manquent de rien grâce aux traditions Juives d'humanité.

Accepteriez-vous Monsieur le Président qu'une région de France soit bombardée quotidiennement et que des centaines de milliers de français, hommes femmes, enfants vieillards, soient contraints de se réfugier plusieurs fois jour et nuit et quotidiennement dans des abris.

Cela fait des années que nous vivons injustement et patiemment ainsi !

Alors maintenant cela suffit !

L'Occident en général et la France en particulier auraient pu mettre un terme à cette situation, vous en aviez les moyens (économiques et diplomatiques), nous l'avons espéré lors de votre arrivée à l'Elysée… Force est de constater que nous nous sommes trompés !

Le Peuple Juifs aspire à la Paix… Mais cette Paix ne sera possible que lorsque les pays occidentaux cesseront leur double langage.

Cessez votre pont d'or aux Arabes de Judée Samarie et Gaza, aidez les à construire leur économie, leur industrie et à travailler et nous arriverons à la paix. Vos subventions sont autant de primes à la corruption au désœuvrement et à la violence.

La pauvreté en France ferait certainement un meilleur usage de ces milliards ainsi gaspillés.

Nous, Peuple survivant du génocide perpétré par les nazis et ses alliés, ne permettront pas qu'un pouvoir quel qu'il soit ne mette en péril des vies Juives impunément.

Nous préférons vos blâmes à vos condoléances !

Nous sommes plusieurs centaines de milliers en Israël à être de nationalité française et à refuser les prises de positions trop souvent injustes de la France concernant Israël.

Voila, Monsieur le Président, ce qu'un Juif Israélien d'origine française avait à exprimer au Président du Pays qui l'a vu naître.

Recevez, malgré tout, l'assurance de ma considération.

Mosche Ashkelon
 
Texte copyright Mosche Ashkelon
Reproduction autorisée avec citation expresse de la source et du lien du Blog http://mosche-d-ashkelon.blogspot.co.il/

lundi 19 janvier 2009

HALTE A L'USAGE DISPROPORTIONNÉ DE LA FORCE PAR LA FRANCE !

MESSAGE À LA DOUCE FRANCE… terre de "liberté-égalité-fraternité…"

Au même titre que la France a demandé en janvier 2009 à Israël de retirer ses Forces Armées combattant le terrorisme dans la bande de Gaza et de signer un accord de paix avec les terroristes du Hamas,
1 - Nous demandons à la France de retirer ses troupes d'Afghanistan et de signer un accord de paix avec les successeurs du terroriste Ben Laden d'El Qaïda.

2 - Nous demandons à la France de retirer ses troupes du Mali et de mettre un terme à son agression contre les populations maliennes en révolte...
De même nous demandons à la France de retirer ses troupes d'occupation des multiples pays d'Afrique où elle poursuit une forme déguisée de colonisation


3 - Nous demandons à la France de retirer ses forces d'occupation de Corse, de négocier avec les mouvements indépendantistes Corses et de signer avec eux un accord de paix en donnant à ce pays l'indépendance pour laquelle il se bat depuis le 8 mai 1769 !
Que la Corse soit enfin libérée des colons français qui l'occupent !

4 - Nous demandons à la France de négocier avec les mouvements indépendantistes de Martinique et de Guadeloupe, d'en retirer ses forces d'occupation et de signer un accord de paix avec les mouvements indépendantistes qui luttent depuis le 22 mai 1848 pour leur droit à l'indépendance et pour être libérés de l'occupation depuis plus d'un siècle de la Martinique et la Guadeloupe par les colons français.

5 - Nous demandons à la France de retirer ses forces d'occupation du Pays Basque, de négocier avec le mouvement indépendantiste Basque, et de signer avec lui un accord de Paix reconnaissant le droit à l'indépendance auquel le Peuple Basque aspire depuis 1895.

6 - Nous demandons à la France de retirer ses forces d'occupation de Nouvelle Calédonie, de négocier avec les mouvements indépendantistes de Nouvelle Calédonie et de signer avec eux un accord de paix en donnant à ce pays l'indépendance pour laquelle il se bat depuis 1883 !
Que la Nouvelle Calédonie soit enfin libérée des colons français qui l'occupent !

7 – Nous demandons à la France de retirer les forces de police qui occupent les banlieues, de négocier avec les "racailles"(dixit Nicolas Sarkozy) qui terrorisent les banlieusards, qui brûlent chaque année des dizaines de milliers de véhicules, qui font feu sur les policiers et sur les pompiers, qui organisent les trafics de drogues, qui approvisionnent en armes les jeunes banlieusards, afin d'arriver à un accord qui laisserait les "racailles"(dixit Nicolas Sarkozy) vaquer librement à leurs occupations.

Nous soutenons les revendications légitimes à l'indépendance de tous les Peuples sous la domination des forces françaises d'occupation.

Nous dénonçons l'usage disproportionné de la force par les autorités françaises et par ses forces d'occupation contre les populations des territoires annexés par la France.


Mosche Ashkelon
Janvier 2009
Texte mis à jour le 21 mai 2013

Texte copyright Mosche Ashkelon
Reproduction autorisée avec citation expresse de la source et du lien du Blog http://mosche-d-ashkelon.blogspot.co.il/

mercredi 14 janvier 2009

MESSAGE AU PEUPLE FRANÇAIS…

liberté-égalité-fraternité…


Les Israéliens après plus de soixante années passées sous la menace d'une nouvelle tentative de génocide par leurs voisins Arabo-musulmans se posent des questions sur vos récentes manifestations haineuses contre leur Pays, contre leur Peuple !

Les habitants de Gaza tirent sur nos Populations civiles des missiles meurtriers depuis plus de huit ans !
Israël a évacué la TOTALITE du territoire de Gaza le 12 septembre 2005 !

Depuis cette date, les terroristes tenant en otages les populations Arabes de Gaza ont tiré sur les populations civiles Israéliennes plus de 9 000 missiles divers dont des "KASAM" fabriqués à Gaza avec notamment les subventions versées par la France, subventions qui étaient censées aider les Gazaouis dans leurs besoins de base ! …

Les missiles GRAD iraniens, les armes (par dizaines de milliers), les explosifs (par milliers de tonnes) entrent à Gaza depuis l'Egypte via plusieurs centaines de tunnels et menacent plus de sept cent mille civils Israéliens.

Les Gazaouis savent faire entrer sur leur territoire des engins de mort en quantité phénoménale, savent créer une industrie d'engins de guerre et ne sont pas en mesure de faire entrer des denrées alimentaires, ou de produire lesdites denrées pour leur subsistance ?

L'approvisionnement de Gaza est empêché par les terroristes afin de provoquer une catastrophe humanitaire dont ils comptent profiter pour rallier à leur cause les autorités et les populations des pays occidentaux et des pays Arabo-musulmans.

L'approvisionnement qui malgré tout parvient à Gaza est en grande partie "confisqué" par les bandes armées qui non contentes de priver la population civile, lui revendent ces marchandises au compte-gouttes à des prix scandaleux et pour leur compte.
Les terroristes utilisent très souvent les véhicules des ONG et les ambulances pour se déplacer.

Depuis des années les terroristes ont contraint les populations civiles de Gaza à stocker dans certaines habitations, dans certains lieux de culte, dans certains bureaux civils, des armes, des munitions, des explosifs et des missiles.

Les missiles tirés par les terroristes Gazaouis contre les populations civiles Israéliennes sont très souvent tirés depuis des écoles, des mosquées, des cours d'habitations, des toits d'immeubles civils afin de se protéger des ripostes Israéliennes aux dépens des civils Gazaouis.

Chaque jour des enfants Gazaouis sont utilisés comme boucliers humains par ces terroristes criminels.

Les médias Arabes en place à Gaza sont partiaux et ne sont en fait que des organes de la propagande du terrorisme islamiste radical.

Les médias français diffusent trop souvent sans discernement, les images reçues sans en vérifier l'authenticité dès lors qu'elles desservent et diabolisent Israël.

Ces mêmes médias passent "en boucle" les images des manifestations organisées, en France pour leur très grande majorité par les populations Arabo-musulmanes sympathisantes à la cause islamiste, participant ainsi de façon criminelle et irresponsable à faire monter ou à susciter l'hostilité des populations à l'encontre d'Israël et du Peuple Juif.

Les habitants de Gaza se plaignent qu'Israël ne les laisse pas pénétrer sur le sol Israélien, alors que nos populations vivent sous la menace permanente de leurs tirs et de leurs attentats.

La réalité est très différente de ce que vous entendez et voyez sur vos médias !

L'objectif des extrémistes de Gaza est d'entraîner à nouveau la région dans une guerre dans laquelle ils déclarent ouvertement vouloir éradiquer les Juifs et l’État d'Israël.
Cette menace d'extermination n'est pas voilée, elle est déclarée sans ambages par nombre de leaders du monde Arabo-musulman, vous avez tous et toutes entendu ces diatribes fanatiques lançant anathèmes et appels au massacre des Juifs Israéliens.

Notre Peuple à la terrible expérience de situations semblables, nous ne les prenons pas à la légère et continuerons à nous défendre contre ceux qui ne cachent plus leur intention de terminer ce que l'abominable entreprise nazie et ses collaborateurs zélés n'ont pu achever.
Et il faut bien le reconnaître, sans le sacrifice de dizaines de milliers de soldats de la coalition menée par les américains, l'Europe n'aurait pas été libérée du nazisme et la Shoah aurait été menée à son terme !

Nous ne sommes pas comme la France qui a les "moyens" de perdre une guerre et d'être libérée quelques années plus tard par des "pays alliés".

Qu'à D.ieu ne plaise, pour notre Pays, perdre une guerre signifierait la disparition du seul Pays Juif de ce monde et la mort de plus de 5 millions de Juifs Israéliens.

Notre Pays est minuscule :
- La superficie d'Israël est de : 20 770 km2 dont 60 % de désert,
- la superficie de la France est de : 
632 834 km2 dont 543 965 km2 en métropole, 
et le reste (88 872 km2), des territoires colonisés...
- la superficie des pays Arabo-musulmans voisins d'Israël est de : 5 517 383 km2 ! …

Entendre vos dirigeants parler "d'utilisation disproportionnée de la force par Israël" est intolérable et inacceptable !

Qu'auraient-ils voulu que nous fassions ? Que nous envoyions plus de 7 000 missiles sur les villes de la bande de Gaza comme les Gazaouis l'ont fait contre notre Peuple depuis 2005 ?

Que nous luttions "mollement" contre nos agresseurs ?

Huit ans de retenue… huit longues années pendant lesquelles nos familles ont vécus dans l'appréhension d'un missile meurtrier !
L'opération militaire à laquelle nous ont entraîné les tentatives criminelles des terroristes de Gaza n'a qu'un seul objectif : faire cesser les tirs contre nos civils !

Nous avons tout essayé pour éviter cette guerre…
Les terroristes de Gaza ont tout fait pour nous pousser à déclencher cette guerre !

Notre objectif n'est absolument pas d'occuper Gaza et encore moins de l'annexer !
Nos enfants qui combattent au sol les terroristes à Gaza prennent des risques énormes pour éviter les victimes civiles.

Avant chaque frappe contre les entrepôts d'armes des terroristes de Gaza, nos services téléphonent aux civils du secteur afin qu'ils l'évacuent (plus de 100 000 appels téléphoniques de nos services depuis le début de cette opération). Nos services informent également la population civile de Gaza par des largages de tracs rédigés en Arabe.

Quelle armée prend autant de précautions pour épargner les vies adverses ?

La population Israélienne est catastrophée du nombre de victimes Gazaouis de cette opération.

La guerre contre des criminels terroristes qui se comportent avec une telle lâcheté en se cachant au milieu de la population civile et en se faisant des enfants un bouclier, met chaque jour notre Peuple devant un épouvantable dilemme.

Chaque jour il faut prendre la difficile décision de continuer avec les risques sur les civils de Gaza et sur nos enfants engagés sur le terrain ou arrêter cette opération avant d'avoir neutralisé les terroristes de Gaza et condamner près de 750 000 civils Juifs Israéliens à continuer à vivre comme depuis 8 années cette "roulette mortelle", à vivre avec au dessus de la tête "l'épée de Damoclès" des tirs meurtriers des missiles Gazaouis.

Pendant toutes ces années, vous avez assisté grâce à vos médias aux démonstrations de joie, aux distributions de gâteaux dans les rues de Gaza à chaque massacre de civils Israéliens, vous avez vu les centaines de milliers de Gazaouis hurler leur joie le 11 septembre 2001 lorsque les USA furent cruellement et sauvagement frappés par la folie meurtrière des mouvements islamistes, on vous a caché leurs démonstrations de joie lorsque la France, et l'Espagne furent frappées !

Ayant recouvré la souveraineté sur la totalité de leur territoire, les Gazaouis cherchent d'autres revendications et notamment le libre passage vers Israël tout en affirmant haut et fort leur volonté d'éradiquer l'Etat d'Israël et de massacrer les 5 millions de Juifs qui ont fait de ce pays ce qu'il est.

À de nombreuses reprises nous avons laissé le libre passage aux Gazaouis vers Israël, et cela s'est toujours terminé par des attentats horribles contre nos civils et de nombreux morts innocents.

Que veulent-ils nous demanderez-vous ?

La réponse, vous la connaissez, ils veulent notre Pays ! Ils veulent faire disparaître les Juifs Israéliens ! En fait la traditionnelle "razzia" le traditionnel pogrom encore fortement ancré dans les traditions régionales concernant les Juifs, mais cette fois à l'échelle d'un Pays.

En moins d'un siècle, notre Peuple a transformé les collines arides, les marécages infestés par la malaria, les déserts en zones fertiles… en un merveilleux Pays.

L'amour du Peuple Juif pour Sa Terre lui a redonné vie.

Nous avons planté des millions d'arbres, des forêts entières ont été plantées dans des zones ravagées par les troupeaux des chèvres des quelques Arabes venus de l'est et qui vivaient ou tentaient de survivre ici !

Les peuples Arabo-musulmans et les pays occidentaux prennent un risque énorme dans leurs comportements actuels, les uns en tentant de nous exterminer les autres en fermant les yeux.

Plus jamais l'assassinat d'un Juif ou la tentative d'assassinat d'un Juif ne restera impuni !

C'est précisément pour en finir avec ces "traditions" auxquels les Juifs ont été en butte depuis deux mille ans aussi bien en Europe que dans la région, que nous avons recréé l'Etat d'Israël pour qu'enfin, le Peuple Juif, de retour sur la Terre qui lui a été promise par D.ieu puisse vivre libre, sans crainte ET EN PAIX.

Depuis 1948 le Peuple Juif a perdu plus de 22 000 des siens, victimes des violences Arabo-musulmanes et qui ont payé de leur vie le droit de leur Peuple à revenir vivre sur Sa Terre !

Nous avons fait la paix avec l'Egypte le 26 mars 1979, et avec la Jordanie le 26 octobre 1994 après des années de guerres.
Preuve est donnée que le Peuple Juif sait vivre en paix avec ses voisins lorsqu'ils le veulent !

En Europe, la dénatalité dont souffre le vieux continent, crée un vide dans lequel s'engouffre une immigration de plus en plus djihadiste et dont les comportements violents auraient il y a quelques dizaines d'années déclenchés l'état d'urgence et le couvre-feu !

Plus de 37 000 véhicules incendiés en France en 2008 avec un commentaire par le ministère de l'intérieur pour le moins révélateur d'un nouveau renoncement : "pas d'incidents graves" !

En dix ans, plus de 60 policiers ont donné leur vie pour défendre les libertés en France. Plusieurs centaines ont été blessés plus ou moins grièvement.

Pour contenir la monstrueuse montée de la menace du terrorisme islamiste, la France maintien un dispositif sécuritaire digne d'un pays en guerre. Le dispositif "vigie pirate" coûte des sommes astronomiques aux contribuables français.

Les forces françaises sont engagées en Afghanistan dans la lutte contre l'extrémisme Musulman qui menace le monde encore libre depuis plusieurs années... coût 2 milliards d'Euros en quatre ans... payés par les français !

Les moyens militaires utilisés par la France contre les terroristes en Afghanistan pourraient aussi être qualifiés de disproportionnés (par les suppôts de Ben Laden et des talibans) !

Les déclarations du criminel islamiste Ben Laden le 14 janvier 2008 appelant le monde Musulman au djihad mondial pour soutenir les terroristes de Gaza clarifie un peu plus, si besoin était, la mouvance contre laquelle Israël combat actuellement à Gaza.

Français, ne vous y trompez pas, le Peuple d'Israël et votre Peuple sont engagés dans le même combat contre la barbarie et l'obscurantisme de l'extrémisme Musulman djihadiste ; nous utilisons les mêmes armes et les mêmes moyens !

Demain, des immigrés d'origine Arabo-musulmane vivant sur votre sol, prétendant être les descendants des Gaulois, revendiqueront la souveraineté sur votre pays et l'application de la Charia... et vous en chasseront... comme leurs frères Arabo-musulmans installés en Eretz Israël, la Terre Ancestrale du Peuple Juif... font aux Juifs sur la Terre d’Israël en prétendant, grâce à la Taqiya être des Philistins !

Vous vous habituez à vivre sous les menaces de ce terrorisme impérialiste larvé !
Sachant vers quoi il mène, nous le rejetons avec les moyens appropriés !
Il en va de la vie de nos coreligionnaires, de l'avenir de notre Pays !

En ce début d'année 2009, nous souhaitons malgré tout au Peuple Français une année de courage, de bonheur, de fécondité, de paix, de prospérité, de santé.

 
Texte copyright Mosche Ashkelon
Reproduction autorisée avec citation expresse de la source et du lien du Blog http://mosche-d-ashkelon.blogspot.co.il/